Quels sont les bienfaits du minimalisme ?

Il y a de nombreux avantages à devenir minimaliste. L’avantage dont nous profitons le plus en tant que minimaliste, c’est le gain de place ! On rêve souvent de repousser les murs de son logement pour l’agrandir, que ce soit comme pour aménager un bureau pour son activité professionnelle ou bien encore pour avoir plus d’espace dans sa maison car un bébé va bientôt agrandir la famille. Dans ces moments-là, le déménagement n’est pas toujours envisageable que ce soit pour une raison financière ou autre. C’est là que le minimalisme fait des miracles et opère. Désencombrer et ranger son intérieur permet de libérer beaucoup d’espace ! Avoir un espace désencombré permet également d’avoir les idées claires, et d’avoir plus de liberté ! Ce que nous allons voir plus en détail dans cette article.

👉 Plus de temps

Les objets nous prennent du temps, de l’énergie, et même notre liberté. Le désir d’avoir toujours davantage oblige à consacrer de plus en plus de temps et d’énergie à la gestion et à l’entretien de nos affaires. C’est ainsi que certains objets supposés nous aider finissent par nous gouverner. Les affaires que l’on possède finissent par nous posséder. On reste focaliser sur ce que l’on n’a pas au lieu de profiter de ce que l’on a.

Une fois le tri de nos objets fait, on perd moins de temps à ranger, à nettoyer et à organiser. Ce qui nous libère du temps pour faire des choses que l’on aime vraiment, ou voir des amis ou des proches que l’on apprécie.

Le minimalisme ce n’est pas seulement un tri de nos biens matériels, c’est aussi faire le ménage dans son emploi du temps. Pour ma part, j’avais tendance à remplir mon agenda par peur de m’ennuyer, résultat et ironiquement, j’avais très peu de temps pour moi. Je n’avais plus de temps pour simplement me demander, de quoi j’avais réellement envie.

Autre domaine qui n’est pas matériel et que l’on aborde avec le minimalisme se sont les relations. Ne plus s’imposer de voir certaines personnes par obligation sociale nous libère du temps. Gain de temps pour soi ou pour voir des personnes que l’on a vraiment envie de voir. Faire le tri dans ses relations peut être culpabilisant au début, mais cela s’efface avec le temps, car votre vie sera plus épanouissante et inspirante quand vous serez entouré de choses et de personne que vous aimez sincèrement.

👉 Plus d’espace

La musique est l’espace entre les notes. La vie est l’espace entre les choses. Le trop-plein d’affaires peut briser la créativité et désaccorder la vie. À l’inverse plus on a de l’espace, plus on peut vivre. L’espace, c’est peu de choses, mais on a toujours l’impression d’en manquer. Heureusement, on peut reconquérir l’espace aussi facilement qu’on le perd ! Il suffit de se débarrasser d’un objet et hop de l’espace.

On n’a pas besoin de remplir tout l’espace dont on dispose. L’espace a la même valeur que les objets sinon plus. Nos maisons sont les réceptacles de nos vies, espace de vie pour nous reposer, créer, jouer, il faut avoir de la place pour cela. Nous avons besoin d’espace pour laisser libre cours à nos pensées et nos idées.

Une pièce encombrée finit souvent par encombrer l’esprit aussi. Le grand avantage de l’espace, c’est qu’il met les choses (les gens) qui comptent vraiment pour nous sous les projecteurs, tel un tableau dans un musée.

👉 Plus d’argent

Le minimalisme nous permet de mieux contrôler nos dépenses et de reprendre le contrôle sur notre argent. Ainsi, nous avons plus d’argent pour ce qui est important à nos yeux. Plus d’argent pour vivre des expériences plutôt que de le dépenser dans des biens matériels.

Pour ma part, j’ai toujours aimé voyager. Adopter le minimalisme m’a permis de réaliser de nombreux voyages, de découvrir de nouvelles cultures et de vivre de magnifiques expériences.

Mais je vous vois venir… Anaïs, tu es bien gentil avec tes histoires de voyages, mais entre faire une virée shopping pour se détendre et un voyage cela n’est pas le même budget tout de même ! Certes, je vous l’accorde ce n’est pas le même budget, mais prenons un peu de recul.

Faire du shopping est certes plus accessible et une réponse immédiate pour passer son temps contre le stress ou l’ennui. La récompense de l’achat vous fait sentir tout de suite mieux. Sauf que ce plaisir est éphémère et vous oblige à recommencer régulièrement. Notre société de consommation et les biens matériels n’offrent qu’une joie de courte durée. Faites les comptes à l’année, vos “voyages” shopping finissent par coûter chers.

Pourquoi ne pas mettre tout cet argent plutôt dans des choses qui vous font vraiment du bien et qui vous enrichissent réellement ? Pour ma part, j’ai cité les voyages, mais cela pourrait être également de prendre des cours de photographie ou de cuisine ou bien même la pratique d’un sport.

Deuxième fait qui vous fera gagner plus d’argent est qu’après avoir désencombré plutôt que de jeter vos objets vendez-les (pour ceux qui sont encore utiles et en bon état) ! Et ce qui n’est pas vendu, ne le jetez pas : pensez à Emmaüs, aux recycleries, aux associations.

👉 Plus de sérénité

Moins d’objets moins de stress. Pensez à toute l’énergie que vous dépensez pour acquérir un objet : prévoir l’achat, lire les avis, chercher le meilleur prix, aller l’acheter en magasin, le rapporter chez vous, trouver un endroit ou le mettre, apprendre à l’utiliser, le nettoyer, l’entretenir, l’assurer, le protéger, essayer de ne pas le casser, changer des pièces, maintenant multiplier ça par le nombre d’objets que vous possédez.

En voyant ce gâchis de temps, d’argent et d’énergie, on se dit que finalement, ce sont nos objets qui nous possèdent et pas l’inverse. On a acquis un objet, mais son lot de contrainte. Combien d’heures précieuses avons-nous perdu à aller au pressing ? De samedi à faire du shopping ou réparer un objet ? Combien de temps à essayer de joindre un service SAV ? Combien de fois avoir grondé un enfant pour un objet cassé ? Combien de temps à nettoyer ? À être stressé ?

Souvenez-vous du sentiment de légèreté que vous éprouviez lorsque vous étiez étudiant, où l’on possède peu d’affaires. La vie était plus simple, notre richesse s’était notre capacité à apprendre, à vivre, à s’amuser. Tout était possible. C’est cet état d’esprit que l’on peut retrouver avec le minimalisme. Toutes nos possessions tenaient dans un carton. Ne pas s’embêter de faire réparer une voiture, entretenir une maison ou même aller au pressing. Avoir de maigres possessions n’empiétait pas sur notre vie sociale. Être libre comme l’air.

👉 Plus de liberté

Imaginez que l’on vous offre la possibilité de partir vivre à l’autre bout du monde demain, vous faites quoi ? Vos affaires vous bloquent sur place ? Nos objets agissent comme de véritables ancres, ils nous tiennent en place et nous empêchent d’explorer de nouveaux domaines ou talents. Ils nous prennent notre énergie (le temps de l’on passe à travailler pour se payer les choses).

Essayez ce petit exercice de visualisation : asseyez-vous dans votre salon, et imaginez que tous les objets qui se trouvent autour de vous sont reliés à vous avec des cordes. Maintenant imaginez d’essayer de bouger, de vous déplacer avec. Compliqué n’est pas ? Les objets peuvent nous peser mentalement, on peut se sentir lourd, mou, fatigué, et trop passereaux dans une pièce trop encombrée.

Sans le poids de toutes nos affaires, on se sent plus énergétique et prêt à tout. Les objets nous asservissent financièrement également. Dépenser toute sa paie dans des objets, c’est se priver de s’épanouir autrement.

👉 Plus de confiance en soi

Faire du tri permet de mieux se connaître. Car faire du tri nous oblige à nous poser beaucoup de questions et peut-être même des questions que l’on ne sait jamais poser dans sa vie. On est obligé de se demander ce que l’on aime, ce que l’on n’aime pas, ce que l’on garde, ce que l’on ne garde pas, de quoi l’on a besoin.

Le minimalisme nous oblige à nous positionner, à faire des choix et donc à nous affirmer.

De plus, le minimalisme nous oblige à ne plus prendre nos objets comme des refuges. Le minimalisme ce n’est pas aller faire du shopping pour se faire du bien, mais affronter nos peurs, notre stress, nos soucis, nos problèmes, une bonne fois pour toute !

Les bienfaits n’en seront que plus grand une fois que vous aurez passé ce cap ! Vous n’aurez plus besoin d’un objet pour vous aider. Vous vous rendrez compte que vous pourrez y arriver seul et vous en serez d’autant plus confiant.

Les objets “au cas où” traduisent clairement ce manque de confiance en soi. Garder des objets “au cas où” signifie indirectement que vous ne serez pas capable de faire face à une situation dans le cas que “au cas où” elle vous arriverait. Faites-vous confiance, vous êtes sans doute plus ingénieux et malin qu’un objet.

👉 Plus dans le présent, et moins dans le passé

Garder trop d’objet à valeur sentimentale et qui nous rappelle le passé, nous empêche de vivre le moment présent. Regarder ses objets à valeur sentimentale nous aspire automatiquement dans le passé, et le temps que l’on passe pour penser au passé nous empêche de vivre le présent ou de construire l’avenir.

Je n’ai personnellement jamais regretté de mettre séparé d’un objet. C’est tellement plus épanouissant et agréable de vivre le présent. Arrêtez de vous dire que c’était mieux avant, autant dans ce cas, essayer de changer le présent s’il ne vous convient pas. À moins de vous appeler Marty McFly, cela n’est pas possible de revivre votre passé.

👉 Plus d’efficacité

Souvenez-vous de l’effet que vous procure un grand ménage ? Une fois que vous avez fini vous vous sentez l’esprit plus clair. Comme si vous désencombriez aussi votre esprit. On y voit plus clair.

Au-delà du sentiment de clarté, il y a également un fait indéniable au minimalisme. Chaque chose étant à sa place, on perd moins de temps à chercher ses affaires et donc on gagne en efficacité. Faire de la place, faire le vide, désencombrer, simplifier, éliminer le superflu de ses placards, de sa garde-robe, se défaire de l’inutile c’est se simplifier la vie et l’esprit.  

Un espace désencombré permet d’avoir les idées claires. Le désordre ambiant, tout comme le bruit, nuit fortement à notre concentration. À l’inverse, une pièce bien rangée permet d’avoir les idées claires et l’esprit léger.

👉 Plus de bonheur

Il y a des avantages évidents comme celui d’avoir un logement toujours bien rangé et des tâches ménagères facilités. Mais cela entraîne aussi un changement plus profond en donnant la chance de réfléchir à ce que signifie vraiment ÊTRE heureux et se sentir mieux.

Se débarrasser de ses affaires est bien davantage qu’un simple exercice de tri. Cela permet de réfléchir à ce qu’est le vrai bonheur, ce que l’on aime vraiment, et ce dont on a réellement besoin. Depuis que je possède moins d’objets, j’apprécie encore plus ceux que j’ai.

Nous sommes plus intéressés à faire croire que nous sommes heureux qu’a essayer d’être heureux nous-mêmes »

François de la Rochefoucauld

Et vous quelle est votre meilleure raison de posséder moins d’objets ? Quels sont vos “plus” après avoir adopté le minimalisme ?

2 réflexions sur “Quels sont les bienfaits du minimalisme ?”

  1. Ping : Minimalisme et Sport - Le minimalisme dans les activités physiques - Etre Minimaliste

  2. Ping : Minimaliste et écologie : Est-ce comptatible ? - Etre Minimaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *