Noël, c’est une ambiance chaleureuse, des retrouvailles, de la magie et du consumérisme… J’ai toujours adoré Noël, mais cette fête est aussi malheureusement pour ma part associée à une « gêne » que je ressens face à la surconsommation soudaine que la société nous incite à faire. Je redoute par avance les montagnes de cadeaux, parce qu’au fond de moi, je sais que tout ceci n’est pas nécessaire, et que l’on peut être tout autant heureux avec moins que ça. Que tous ces objets n’ont pas vraiment de valeurs au fond. J’ai donc évolué au cours de ces dernières années vers un autre Noël plus simple et avec davantage de minimaliste et d’éthique. Voici donc dans cet article quelques idées et inspirations pour un Noël plus minimaliste et plus magique !

Offrir des cadeaux personnalisés et éthiques

Les cadeaux immatériels : Plutôt que de collectionner les biens matériels, pourquoi ne pas collectionner plutôt les expériences et les moments. Si vous êtes très attachés à l’idée de pouvoir faire des paquets cadeaux, cela est toujours possible de le faire pour des cadeaux immatériels. Par exemple avec une boîte contenant une carte ou un indice sur le cadeau fait. Voici une liste d’exemple de cadeaux immatériels :

  • Des « bons » : un bon pour un resto, un bon pour un câlin, un bon pour un service, il y a tant d’idée à imaginer !
  • Une expérience insolite, culinaire ou un week-end quelque part : Quoi de mieux qu’un week-end en famille ou une expérience insolite pour marquer les esprits et passer du temps ensemble.
  • Une formation ou un atelier (en ligne ou non) : Peut-être que ce membre de la famille rêve de se reconvertir et vise une formation coûteuse, peut-être qu’il rêve de suivre un atelier cuisine, peut-être qu’il a une soif de connaissances dans un domaine en particulier. 
  • Une cagnotte pour financer un projet, un voyage : Quelle meilleure idée que celle de soutenir les rêves de vos proches.
  • De l’argent sur le livret des enfants : Plutôt qu’un nouveau jouet qui finira donné ou cassé, pourquoi ne pas prévoir pour leur avenir.

Les achats de seconde main : Que le budget soit un peu serré ou pour éviter le gaspillage, des cadeaux d’occasion s’avèrent un très bon choix. Les dons de particuliers et d’autres associations augmentent d’année en année. Plus de 43 tonnes de jouets ont été collectées en 2019. Au-delà de l’économie réalisée, acheter un jouet d’occasion est aussi un geste pour la planète. En France, les jouets représentent 75 000 tonnes de déchets par an.

Les cadeaux faits mains : Avez-vous déjà pensé à offrir des cadeaux de Noël faits maison pour les fêtes de fin d’année ? Il existe de nombreuses idées originales, à la fois simples et rapides à faire-soi-même. En réalisant vos cadeaux vous donnez une partie de vous que ce soit une partie de votre temps et de votre créativité. Faire ses propres cadeaux permet également de conscientiser l’acte d’offrir. Vous trouverez de nombreux DIY sur Pinterest notamment pour réaliser vos propres cadeaux, voici une liste d’idée :

  • Des bougies végétales à la cire de soja. C’est très facile à faire bien qu’un peu long, mais je trouve le rendu très poétique et enivrant.    
  • Des bâtons de fumigation ou smudge sticks. Très facile à réaliser pour remplacer l’encens.
  • Des cadeaux culinaires : une pâte à tartiner maison ou bien encore des huiles aromatisées maison, ou encore des conserves maison (compote, sauce tomates, gelée de pommes…
  • Bee wraps maison pour remplacer le cellophane.
  • Une bouture de plante pour plus de symbolisme.

Les cadeaux étiques : De quoi s’équiper zéro déchet, des sacs en vrac, des bocaux, des serviettes réutilisables, des oriculis…

Comment éviter le gaspillage de papier cadeau ?

Une étape quasi obligatoire pour tout le monde, celle du papier cadeau… qui finit instantanément à la poubelle. On va encore jeter plus de 20 000 tonnes de papier cadeau cette année… alors qu’il n’est pas toujours recyclable ! Pour éviter ce gâchis général voici les alternatives :

  • Utiliser du papier Kraft : Le papier cadeau ne se recycle pas, or le papier kraft, oui ! Vous pouvez le personnaliser en écrivant un petit mot dessus ou bien encore l’enrouler de ficelle et y ajouter des petites branches de sapin ou de houx.
  • Utiliser de vieux journaux : comme le papier Kraft celui-ci se recycle et est compostable et le rendu est finalement assez poétique. Là aussi on peut de le décorer avec petites choses ramassées en forêt, c’est encore plus joli.
  • Appliquer la technique du furoshiki : Pour aller plus loin dans la démarche vous pouvez également investir dans un emballage réutilisable et écologique. La technique du furoshiki consiste à emballer les présents dans du tissu. L’emballage pourra être réutilisé de très nombreuses fois.

Une décoration naturelle et épurée

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’acheter ou bien même de changer sa décoration tous les ans. Pour une décoration étique pourquoi ne pas réutiliser les mêmes décorations à chaque fois ? Bien sûr, rien ne nous empêche d’ajouter un objet à votre collection, quelque chose de qualité ou qui a du sens pour vous. Mais il ne faut pas oublier que ces décorations ne sont de sortie qu’une fois par an, et qu’il faut les stocker le reste de l’année. Pas besoin d’en avoir des tonnes, juste quelques objets à accrocher à son sapin, quelques guirlandes lumineuses et des bougies, et l’ambiance de Noël est là.

Pour aller plus loin dans la démarche encore, vous pouvez créer vos propres décorations et vous inspirer de la nature. Je suis complètement adepte de cette alternative personnellement. Il s’agit pour moi d’un véritable moment de pleine conscience. Je le vois comme un rituel. Préparer ses décorations afin de préparer Noel dans une démarche plus lente, plus conscience et slow life. Il y a de nombreux ornements que l’on peut préparer soi-même pour Noël. Je m’inspire beaucoup des traditionnelles décorations pratiquer lors du sabbat de Yule (traditionnelle fête païenne) :

  • Des tranches d’oranges séchées pour faire des guirlandes agrémentées de pomme de pin et quelques feuilles de houx. 
  • Une couronne de Noël avec un support en bois que l’on peut décorer d’orange, de houx, de pomme de pin ou de divers éléments trouver lors de balades en forêt.
  • Des étoiles de Noël avec du bois naturel et de la ficelle.
  • Des lanternes en récupérant des bocaux et en les agrémentant d’une touche végétale.
  • Des pommes de pin agrémentés d’un ruban en tissu et d’une ficelle pour décorer votre sapin.

J’émets une petite parenthèse sur la décoration à base d’élément de la nature. Là aussi tout doit être dans la modération, ce n’est pas parce que ces ressources sont gratuites qu’elles sont illimitées. Lors de vos balades privilégiez les cueillettes raisonnées et les éléments déjà tombé au sol par exemple.

Les guirlandes : Sachez que laisser des guirlandes de centaines d’ampoules allumées pendant plusieurs semaines pour les fêtes n’est pas ce qu’il y a de plus écolo. Veillez donc à choisir des guirlandes dotées de LED ou d’ampoules basses consommation.

La décoration de la table : La encore de la simplicité et de la nature. Rien de plus élégant qu’une décoration noble et végétale. Une vaisselle simple et de qualité que l’on possède déjà, du linge de table en tissu avec des matières comme du lin, quelques branches végétales sur le centre de la table et quelques bougies blanche pour réchauffer l’ambiance. La vraie magie nous vient de la nature et de la simplicité, pas des enseignes bon marché et d’une qualité douteuse comme Gifi, Action, etc.

Le calendrier de l’avent : Si Noël est devenu, comme le veut une formule répandue, « une fête commerciale », le calendrier de l’Avent en est sans doute l’un des signes les plus manifestes. Chaque année, avant Noël, les rayons des supermarchés s’emplissent déjà de modèles à l’effigie de princesses Disney et autres super-héros américains. Le business du calendrier de l’Avent s’est ouvert à bien d’autres produits au-delà du chocolat, comme des capsules de café, des bouteilles de bière ou même des produits cosmétiques.

Pourtant, il s’agit avant tout d’une tradition chrétienne, destinée à accompagner les enfants à travers la période de l’Avent. Traditionnellement on donnait chaque matin pendant cette période des images pieuses aux enfants. Quant à la version « chocolat », sa création n’est pas si récente puisqu’elle remonte aux années 1950.

L’Avent est, par excellence, le temps liturgique de l’attente. Cette notion du temps qui passe est souvent difficile à appréhender pour les enfants. Le calendrier de l’Avent permet de la rendre concrète. Le calendrier de l’Avent est un formidable rituel pour apprendre aux enfants à attendre Noël, un apprentissage de la patience (et pour les adultes également). Donc oui au calendrier de l’avent mais pas là aussi on peut tout à fait éviter les versions commerciales et consuméristes. On trouve énormément d’idée et de DIY sur Pinterest, comme par exemple :

  • Un calendrier de l’avent mural avec une branche suspendue.
  • Un calendrier de sablés de Noël.
  • On bien encore la traditionnelle bougie de l’avent d’inspiration scandinave.

Et concernant le remplissage, là on peut adopter une version moins consumériste en y glissant :

  • Des chocolats achetés en vrac chez un chocolatier par exemple 
  • Des sablés de Noël, pour les plus cuisinier d’entre nous 
  • Ou bien encore des bons pour la magie de Noel : Un bon pour « un conte de Noel », un bon pour « une photo avec le père Noel », un bon pour « pour préparer des sablés de Noël », etc. 

Comment choisir un sapin de Noël écologique ?

L’emblème de Noel et également le dilemme. Quel est le meilleur choix ?  

Le sapin artificiel en plastique : On pourrait penser qu’un sapin artificiel est plus écologique qu’un sapin naturel. Après tout, couper des arbres, c’est participer à la déforestation. Et puis, un sapin artificiel c’est réutilisable : si on en prend soin, on peut le garder toute une vie ! Et pourtant c’est exactement l’inverse : un sapin naturel est toujours (ou presque) plus écologique qu’un sapin artificiel. Les sapins artificiels ne sont pas écologiques ! D’abord, les sapins artificiels sont fabriqués à base de matières particulièrement nocives pour l’environnement, et notamment des PVC, des matières plastiques spéciales et de l’aluminium, le tout étant souvent recouvert de peintures spécialement conçues pour résister à la chaleur des guirlandes… Finalement, un sapin artificiel c’est un concentré de produits dérivés du pétrole. Certes réutilisable tous les ans mais le plastique, ce n’est pas fantastique…

Le sapin naturel : J’étais persuadée qu’il valait mieux un vrai sapin, parce que l’on peut le recycler. Et puis, je me suis dit “pourquoi aurais-je envie d’acheter un vrai sapin alors qu’il ne restera que quelques semaines chez moi avant d’être jeté à la poubelle ?”. Pourquoi cautionner le fait d’abattre des arbres pour une décoration temporaire ? Et puis tout dépend aussi des conditions de recyclage du sapin naturel. Sera-t-il recyclé / composté ou brûlé ? L’arbre est-il importé ? Comment a-t-il été transporté ? Comment allez-vous le ramener chez vous, en voiture ?

Le sapin de Noël alternatif : Après plusieurs recherches, cette alternative me semble la plus étique et durable. Il existe deux alternatives :

  • Le sapin en bois (en bois flottant ou en bois de palettes). Non seulement il est réutilisable tous les ans (et bien plus solide et noble que le sapin en plastique), mais il est également plus écologique car plus besoin d’abattre des arbres pour une décoration éphémère. Pour les plus créatives, rien ne vous empêche de concevoir vous-même votre sapin. Pinterest est une vraie source d’inspiration pour cela.
  • Pour un arbre de Noël plus écolo, vous pouvez également louer votre sapin ! Des entreprises comme Ecosapin ou Treezmas proposent par exemple des locations de sapins en pot. Les sapins restent donc en vie et peuvent même être replantés chaque année dans la nature après Noël.  L’intérêt écologique est énorme ! Non seulement aucun arbre n’est détruit, mais en plus, ces sociétés vous livrent le sapin.

Et pour encore plus de zéro déchet et de minimalisme, on peut également décorer une grosse plante d’intérieure déjà présente chez nous comme Béa Johnson. 

Un menu de Noël éthique, écologique et frugal ?

Souvent on achète et on cuisine plus que de raison, emportés par la folie des achats, ce qui peut conduire à du gâchis alimentaire. Pour éviter ça, pourquoi ne pas composer son menu en avance, et acheter pile ce dont vous avez besoin et cuisinez les justes quantités.

On peut aussi imaginer un repas collaboratif. Chacun amène un plat, ce qui décharge l’hôte d’une partie du travail. Ou alors cuisiner ensemble le jour même. L’important c’est de se régaler et de passer un bon moment ensemble.

Tous les ans, au lendemain de Noël, on assiste au ballet des poubelles qui débordent dès midi. On y retrouve surtout les emballages d’aliments et les papiers cadeaux non-recyclables. Pour vos courses de Noël (et celles de toute l’année) achetez un maximum d’aliment en vrac, utilisez des sachets en tissus et des boites hermétiques pour faire vos courses, et choisissez des produits dans des emballages recyclables le cas échéant, ainsi vos poubelles ne déborderont pas de déchet le 26 Décembre.  Traditionnellement, le repas de Noël est composé d’aliments onéreux et très critiquables d’un point de vue écologique et éthique : foie gras, saumon… Certaines personnes n’arrivent pas à envisager de se passer de ces produits, par habitude, par tradition ou par goût. Cette année, pourquoi n’essayerez-vous pas de cuisiner :

  • De saison,
  • Local au maximum,
  • Simplement,
  • Végétarien ou végétalien,
  • Et en quantités raisonnables ?

La vraie magie de Noël, celle de passer du temps ensemble

Noël s’est souvent l’occasion de retrouver des membres de la famille que l’on ne voit pas souvent. Réunir tout le monde au même endroit peut occasionner des tensions, certains peuvent s’ennuyer. Pour pallier cela, pourquoi ne pas profiter de cette période pour faire des choses tous ensemble et (re)créer du lien entre nous ?

J’ai une préférence pour les activités simples et gratuites :

  • On s’emmitoufle et on prend le temps d’aller se balader en forêt à côté de la maison ou bien en ville à la nuit tombée, sans autre but que de s’émerveiller des lumières, des cheminées qui fument et des décorations éphémères…
  • Cuisiner ensemble, Pour Noël, on n’échappe pas à la tradition des bonshommes en pain d’épice ou des sablés maison. On les fabrique en famille et en quantité suffisante pour pouvoir les partager avec le voisin, le facteur, le primeur ou une personne dans le besoin que l’on croise souvent… Une belle occasion de transmettre le goût du partage et de donner un peu plus de sens encore à la fête de Noël.
  • Jouer à des jeux de sociétés,
  • La lecture de beaux contes de Noël : de Charles Dickens à Pierre Richard, des contes d’Andersen aux plus jolis contes du monde, chacun peut trouver la belle histoire qu’il aura envie de partager
  • Paresser en pyjama devant un film de Noël : De Bernard et Bianca à La Reine des Neiges, de Sissi Impératrice au Père Noël est une ordure, les films de Noël sont un excellent prétexte pour paresser sur le canapé. Au fil des jours, chaque membre de la famille choisit un film à partager.
  • Dessin, peinture…

Des choses à faire ensemble, accessibles, qui rapprochent. C’est un peu l’essence même de Noël, non ?

J’espère que toutes ces idées et inspirations vous aideront à repenser votre façon de fêter Noël et à trouver des pistes pour faire différemment et plus de magie. Et Joyeux Noël à toi qui est arrivé jusqu’ici.

Être Minimaliste, c’est repenser Noël avec plus de simplicité et de magie.

Cette réflexion autour de simplifier Noël raisonne-t-elle en vous ? Avez-vous déjà commencé à mettre en place des choses pour un Noël plus minimaliste ?
Author

4 Replies to “Conseils pour fêter un Noël minimaliste et magique”

  1. Très bel article, les photos sont superbes l’esprit de Noël est la! Faire preuve de bon sens, de respect et ne pas sombrer dans le démesure … Je vous souhaite de belles fêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *