Ma collection complète de plantes d’intérieur

Ma collection de plantes d’intérieur et mes conseils d’entretien

Je vous parle beaucoup de mes plantes sur Instagram. Je me suis donc dis que faire un “plant tour” en vous détaillant ma collection de plantes, mais aussi en vous partageant mes quelques conseils pourrait vous plaire.

Ma passion pour les plantes ne date pas d’hier, même si c’est quelque chose qui s’est intensifié ces dernières années.

Pratiquant le minimalisme depuis plusieurs années, j’ai rapidement vu l’intérêt et ressenti le besoin de m’entourer de plantes. Le minimalisme et plantes vertes, sont pour moi tous sauf incompatibles bien au contraire !

Le minimalisme est un mode de vie qui nous ramène à nous-même et à l’essentiel. C’est un chemin initiatique qui est là pour nous accompagner au cours de toute une vie. L’important n’est pas de compter ses possessions, mais d’être entouré de choses qui vous font du bien. Il s’agit bien sûr d’un ressenti personnel, mais je ne peux pas imaginer vivre sans être entourée par ce cocon de verdure.

Voici les raisons qui me poussent à inclure des plantes dans mon intérieur minimaliste :

➡️ Elles égaient notre appartement et apportent de la chaleur à notre décoration intérieure. Les voir me fait du bien au moral et m’apporte de la joie au quotidien !

➡️ M’occuper d’elles chaque semaine est presque une forme de méditation. Cela m’apaise et me rend heureuse.

➡️ C’est prouvé, les plantes ont un impact positif sur notre santé. Elles purifient l’air. Les bienfaits sont nombreux, tels que l’amélioration de la productivité, la diminution du mal de tête ou encore de la fatigue.

Pourquoi cherchons-nous à renouer avec la nature ? « Je pense que notre obstination collective, à vouloir nous entourer de végétaux dépasse la coquetterie : d’un côté, les plantes nous ramènent à la fragilité de l’existence ; de l’autre, elles nous font croire à l’éternelle. Surtout, elles nous rappellent que les choses prennent du temps. Que la nature ne s’arrime pas à la vitesse de notre modem. »

Gabrielle Chapdelaine

J’ai repris le concept de “plant tour” (initialement proposé sur YouTube) mais en version blog afin que vous puissiez (re)découvrir certaines plantes d’intérieur et pourquoi vous inspirer.

Pour chaque plante, je vous détaille ses caractéristiques et mes conseils d’entretien en vous expliquant comment je m’en occupe. C’est parti pour passer en revue les plantes que je possède !

👉 Ficus Elastica ou Arbre Caoutchouc

J’ai personnellement craqué pour ses feuilles d’un vert profond. 

Origine : Le ficus elastica est originaire du nord-est de l’Inde, du Népal, du Bhoutan, de Birmanie, de Chine, de Malaisie et d’Indonésie.

Le saviez-vous ?  Il a nombreux atouts. Ses feuilles luisantes d’un vert profond absorbent particulièrement bien le formaldéhyde contenu dans l’air. C’est l’une des plantes dépolluantes les plus efficaces.

Exposition : Il apprécie une exposition lumineuse sans soleil direct, voire une ombre légère.

Température : La température idéale de culture se situe entre 15°C à 25°C.

Arrosage :  L’arrosage doit être léger à raison d’une fois par semaine. Laissez toujours sécher le substrat entre 2 arrosages. Un excès d’eau entraînera une chute des feuilles inférieures. 

Conseils et entretien  : 

➡️ Évitez de le déplacer. Comme les autres plantes de la famille des figuiers, le Ficus Elastica n’aime pas être déplacé. Les changements brusques de température et de luminosité lui font perdre ses feuilles. 

➡️ Nettoyez régulièrement son feuillage. Ses feuilles luisantes, d’un vert profond, ont tendance à attirer la poussière. Pour qu’elles restent bien lustrées, nettoyez-les régulièrement avec un chiffon doux ou une éponge imbibés d’eau tiède.

➡️ Le Ficus se plaît à l’étroit. Rempotez uniquement lorsque ses racines dépassent du pot. Arrivé à un âge mature, un surfaçage (remplacement du terreau en surface) suffit amplement.

👉 Pilea peperomioides ou Chinese Money

J’aime particulièrement ses feuilles rondes qui apportent une touche de vert immédiate sur une étagère. Il est particulièrement facile à multiplier, car il produit constamment de nouveaux rejets. 

Origine : Cette espèce plutôt rare vient du Yunnan, dans le sud-est de la Chine

Le saviez-vous ? Le Pilea peperomioides était quasiment inconnu des botanistes jusque dans les années 1980. La première photographie connue de cette espèce est parue dans le magazine anglais Kew en 1984. 

Exposition : Lumineuse à mi-ombragée. Les feuilles sont plus grandes à la mi-ombre. 

Température : Les Pilea ne sont pas difficiles, mais ils préfèrent une température constante. Pour l’encourager à fleurir, placez-le dans une pièce aux alentours de 10 °C en hiver.

Arrosage :Arrosez régulièrement, sans détremper le substrat, mais sans laisser entre deux arrosages. Trop d’eau et les racines pourriront, trop peu d’eau et les feuilles jauniront et tomberont. 

Conseils et entretien  :

➡️ La petite chose à savoir sur les Pilea, c’est qu’elles aiment être « liées aux racines » dans leur pot. Donc pas besoin d’un grand pot, et si vous souhaitez les rempoter dans un pot plus grand, choisissez-en un légèrement plus grand, mais pas trop. Car si le pot est trop grand, le Pilea va d’abord se concentrer sur la culture de ses racines jusqu’à ce qu’elles touchent les côtés du pot pour ensuite déployer son énergie dans sa croissance.

👉 Calathea orbifolia

L’une de mes plantes préférées. J’aime particulièrement son côté graphique et elle est très facile à vivre. Elle demande juste un arrosage régulier. Les motifs élégants qui ornent ses grandes feuilles en font une plante très décorative.

Origine : Le Calathea orbifolia est originaire de Bolivie.

Le saviez-vous ? Les Calathea ont pour caractéristique de plier et déplier leurs feuilles chaque jour, comme la queue d’un paon, d’où leur surnom. Au matin, leur feuillage s’épanouit pour absorber un maximum de lumière. 

Exposition : Le Calathea Orbifolia est une plante tropicale poussant à l’abri de grands arbres à l’état sauvage, il appréciera la lumière indirecte. 

Température : Température ambiante entre 16°C à 23°C. Il apprécie la chaleur et l’humidité ambiantes, qui rappellent celles de son milieu d’origine. 

Arrosage : L’arrosage doit être régulier et modéré, 2 à 3 fois par semaine en période de croissance de Mai à Octobre. En hiver, réduisez l’apport en eau à 1 fois par semaine de façon à ce que le substrat sèche en surface entre 2 arrosages.

Conseils et entretien  :

➡️ Il est conseillé également de brumiser quotidiennement son feuillage pendant les fortes chaleurs à l’eau non-calcaire de préférence.

➡️ Les Calathea adorent l’humidité. N’hésitez pas à le placer avec un groupe de plantes qui créé un microclimat à l’hydrométrie plus élevée. 

➡️ L’extrémité des feuilles peut sécher en cas de manque d’humidité ambiante. Favorisez un emplacement de votre Calathea dans une pièce humide type salle de bain ou cuisine.

👉 Euphorbia eritrea ou cactus euphorbe

Les cactus sont aujourd’hui très populaires, et cela est dû au fait qu’ils sont peu exigeants. Les cactus sont comme des sculptures vivantes.

Origine : Afrique du Sud

Idée déco : Vous pouvez adopter un cactus imposant qui ressemble à une sculpture vivante. La plupart des cactus ont un port dressé, leurs pots sont donc exposés à tous les regards. N’hésitez pas à choisir un pot foncé qui mettra en valeur ses formes sculpturales.

Exposition : Rien de tel qu’un rebord de fenêtre exposé au sud ! Elle se plaira dans un endroit lumineux voire à la mi-ombre et sans soleil direct.

Température : Ils se plairont avec des températures comprises entre 7 °C et 25 °C.

Arrosage : Pour faire le bonheur de vos cactus, le secret n’est pas d’éviter de les arroser, mais d’éviter de trop les arroser. Quelle que soit la période, veillez au bon écoulement de l’eau d’arrosage et videz le surplus de la soucoupe.

Conseils et entretien  :

➡️ N’hésitez pas à les sortir pendant la belle saison en extérieur.

➡️ Le rempotage s’effectue au printemps tous les 2 ans, dans une terre légère pour cactées avec un lit de bille d’argile au fond pour favoriser le drainage.

➡️ Si vous en avez la possibilité, hivernez au sec votre euphorbe dans une véranda à une température fraîche de l’ordre de 12 °C.

👉 Ficus lyrata ou figuier lyre

Ce que j’aime le plus chez mon Ficus lyrata, c’est son beau feuillage vert coriace et brillant.

Origine : Afrique de l’Ouest

Le saviez-vous ? En taillant régulièrement le ficus lyrata, vous lui permettez de se ramifier. Vous pouvez le tailler 1 à 2 fois par an, plutôt en fin d’hiver et en fin d’été. Il est inutile de rabattre les branches sévèrement, une taille légère suffit. Cela permet d’avoir un beau feuillage.

Exposition : Le Ficus Lyrata aime une exposition lumineuse sans soleil direct.

Température : Sa température de prédilection se situe entre 15 et 25° C.

Arrosage : L’arrosage doit être modéré, à raison d’1 fois par semaine en été. Attendez que le substrat sèche en surface entre 2 arrosages, car ses racines craignent l’excès d’humidité. Ne laissez pas l’eau stagner au fond de la soucoupe. L’hiver, réduisez l’apport en eau à 1 fois tous les 15 jours et stoppez les engrais.

Conseils et entretien  :

➡️ Tous les mois du printemps à l’automne pulvérisez régulièrement son feuillage.

➡️ Là encore, il s’agit d’un ficus, donc évitez de le déplacer et évitez les courants d’air, il n’aime pas cela.

👉 Monstera deliciosa

J’adore le Monstera pour l’ambiance forêt tropicale qu’il apporte à ma pièce. C’est un vrai roi de la jungle, avec ses immenses feuilles découpées et ses racines aériennes. Il est parfait pour apporter un air tropical à son appartement. Spectaculaire et très facile d’entretien. 

Origine : Origine Forêts tropicales humides d’Amérique Centrale et du Sud

Le saviez-vous ? Il possède des feuilles ajourées en forme de cœur, de courtes racines d’ancrage et de longues racines aériennes qui lui permettent d’absorber eau et nutriments et ne doivent jamais être coupées.

Exposition : Originaire des forêts tropicales humides, le Monstera se plaît dans un environnement lumineux et sans soleil direct. S’il ne reçoit pas suffisamment de lumière, les feuilles ne développeront pas leur jour caractéristique. 

Température : La température idéale de culture est comprise entre 18° à 22°C.

Arrosage : Arrosez régulièrement et uniformément. Laissez la surface du substrat sécher entre deux arrosages. Si l’air est trop sec, brumisez les feuilles de temps à autre avec de l’eau adoucie.

Conseils et entretien  :

➡️ S’il devient trop imposant, taillez son feuillage et profitez-en pour réaliser des boutures : plongez la feuille coupée dans un peu d’eau fraîche et attendez que les premières racines blanches apparaissent, avant de la mettre en pot. 

➡️ Il est parfait solitaire dans un coin lumineux ou semi-ombragé et fait beaucoup d’effet quand il a suffisamment d’espace pour se développer en hauteur et en largeur. Aidez-le à grimper en installant un tuteur et vous aurez très rapidement l’impression d’être dans une jungle. 

➡️ Brumisez le feuillage régulièrement toute l’année à l’eau non-calcaire (sauf les nouvelles feuilles).

➡️ Pour maintenir une humidité ambiante, placez un lit de graviers humides sous le pot de culture et arrosez modérément dès que la terre est sèche en surface.

➡️ Un excès d’humidité ou une température trop fraîche seront responsables de taches noirâtres sur le feuillage.

👉 Scindapsus pictus ou Pothos Argenté

J’ai complétement craqué pour son feuillage tacheté d’argent, qui scintille à la lumière. Cette une plante plutôt robuste et facile d’entretien.

Origine : Forêts tropicales humides

Le saviez-vous ? Pour embellir votre Scindapsus Pictu, il suffit de réaliser des boutures de celle-ci que vous replanterez ensuite avec la plante mère. Cette technique permet ainsi d’étoffer votre Scindapsus Pictus  tout en stimulant sa pousse.

Exposition : Plante tropicale grimpante ou retombante, votre Pothos se plaira dans un environnement lumineux sans soleil direct ou à la mi-ombre. C’est une plante à la croissance rapide, qui se satisfait complètement d’une lumière indirecte modérée. Elle peut donc s’adapter sans souci à tous les intérieurs.

Température : Des températures de l’ordre de 18° à 25°C.

Arrosage : Côté arrosage, moins on l’arrose, mieux c’est ! Arrosez 1 à 2 fois par semaine en période de croissance de mars à octobre. L’hiver, espacez les arrosages à 1 fois tous les 15 jours. Le Scindapsus Pictus est une plante qui déteste que le sol dans lequel il vit soit détrempé. Alors, il faut éviter d’avoir la main lourde et bien espacer les arrosages. D’ailleurs, si votre Scindapsus Pictus a un gros coup de soif, il vous le fera savoir en enroulant ses feuilles. Pour ma part, je laisse son substrat sécher en quasi totalité avant de l’arroser de nouveau.

Conseils et entretien  :

➡️ C’est une plante qui est clairement peu difficile en la matière. Un simple terreau pour plantes vertes et un bon système de drainage (perlite, écorces de pin) suffiront amplement à son bon développement.

👉 Chlorophytum ou plante araignée

Voilà une plante plus que commune, on se souvient tous l’avoir croisée chez nos grand-mères ou chez l’une de nos tantes. Puis il fut un temps où on l’oublia, et la voilà aujourd’hui de retour dans nos jungles urbaines.  J’adore son coté décoiffé !

Le Chlorophytum comosum, plus connu sous le nom de plante-araignée, est l’une des plantes d’intérieur les plus facile d’entretien. Il convient à toutes les pièces de la maison, y compris la salle de bains.

Origine :  Le chlorophytum est à l’origine une plante couvre-sol des forêts tropicales d’Afrique du Sud

Le saviez-vous ? Quand il se plaît quelque part, il produit des stolons terminés par une ou plusieurs jeunes plantes que l’on peut rempoter. 

Exposition : Prévoyez un minimum de luminosité sans soleil direct. Les chlorophytum d’intérieur pourront d’ailleurs être sortis durant la belle saison, ce qui renforcera la couleur verte du feuillage.

Température : Il a besoin d’une température comprise entre 7°C et 18°C.

Arrosage : Arrosez régulièrement durant l’été, mais sans excès : le chlorophytum, dont les racines tubéreuses sont capables de stocker l’eau, supporte beaucoup mieux la sécheresse que l’excès d’eau. En hiver, espacez les arrosages, en laissant le substrat sécher entre deux apports d’eau.

Conseils et entretien  :

➡️ Si l’extrémité des feuilles dessèche et devient brune, c’est généralement signe d’air trop sec. Vaporisez régulièrement les feuilles. 

➡️ Par contre des tâches brunes au cœur de la plante sont le signe d’un excès d’eau. Et si les feuilles perdent leur éclat, c’est souvent dû à un manque de lumière ou d’engrais.

➡️ Rempotez dès que les racines occupent toute la place et débordent du pot. Généralement une fois par an, de préférence au printemps.

Quelques conseils d’entretien : 

✔️ Il est important de nettoyer les feuilles des plantes à grandes feuilles comme les Calathea, les Monstera et les Ficus. Quand une plante est couverte de poussière, les pores par lesquels elle rejette l’oxygène et absorbe le dioxyde de carbone se bouchent, réduisant drastiquement sa capacité à purifier l’air. N’huilez pas les feuilles pour les faire briller, elles attireraient encore plus la poussière. Un chiffon humide suffit.

✔️ Tenir un journal végétal est très utile. Quand on possède beaucoup de plantes, il n’est pas toujours évident de se souvenir des besoins de chacune. J’y colle personnellement les étiquettes, ainsi que les problèmes rencontrés et les solutions trouvées. Je recueille également les conseils d’entretien que je trouve sur Internet et les recoins de la maison où elles se plaisent le mieux.

✔️ L’eau de banane, c’est quoi ? Au lieu de mettre les peaux de bananes au compost, on les laisse macérer dans l’eau pendant 48h. Ensuite, on arrose nos plantes, notamment les plantes à fleurs ou à fruits. La peau de banane est très riche en potassium, en fer, en magnésium. Nos plantes ne se sont jamais aussi bien portées depuis que nous les arrosons avec l’eau de banane !

✔️ Consacrer quelques heures de sa semaine, à l’entretien des plantes et si possible à jours fixes. Je les arrose et les brumise si nécessaire, je les nettoie et je retire les feuilles fanées. Je ne regarde pas mes plantes comme s’il s’agissait d’objets de décoration, mais comme des êtres vivants. Je prends soin de mes plantes depuis des années et je ne peux imaginer l’appartement sans elles. J’aime les plantes et je les respecte. Pour moi, une maison sans plantes est triste et déserte.

✔️ Envoyer de bonnes ondes à ses plantes. Plusieurs études ont montré que les plantes sont sensibles aux ondes sonores provoquées par la musique. Si elles ne réagissent pas dans l’immédiateté, il semble qu’elles grandissent plus vite. Le professeur Stefano Manusco explique que les cellules des plantes ont en surface des canaux ioniques, tels que des pores. Les ondes sonores auraient donc une influence sur l’ouverture et la fermeture de ces pores.Il faut tout d’abord une musique douce et à une fréquence inférieure à 1000 Hertz. Côté style, il vous faut opter pour une musique classique. Mozart a déjà fait ses preuves. J’ai également un bol tibétain, dont mes plantes profitent lorsque je joue.

J’espère que cet article vous aura plu, et qu’il vous aura offert quelques références intéressantes, et surtout qu’il vous inspirera à verdir votre logement (et pourquoi pas tenter quelques boutures). C’est la période idéale pour se lancer en ce moment, les plantes sont pleines de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *