Habitez dans plus petit ? Drôle de question, à l’heure où posséder toujours plus grand est de mise. Et pourtant quand on change de perspective vivre dans plus petit présente de nombreux avantages.

Les avantages des petites surfaces

Moins de soucis, plus de légèreté

On est toujours esclave d’une grande maison. Nous devons travailler pour rembourser nos dettes la semaine et nous devons l’entretenir le week-end. Nous ne devrions pas être esclave de nos habitations, celles-ci devraient essentiellement nous apporter du repos physique et mental. Afin de refaire son plein d’énergie et de vitalité.

Vivre dans un lieu limité, simple que l’on peut quitter du jour au lendemain procure une sensation de légèreté et d’autonomie. Comme si nous étions encore au début de notre vie et que celle-ci allait s’ouvrir à nous. Souvenez-vous de votre logement d’étudiant, étiez-vous malheureux ? Je suis prête à parier du contraire.

Si vous n’avez pas de possessions, vous n’aurez pas les soucis associés. Ce qui rend heureux, ce n’est ni l’espace, ni les meubles, ni les possessions, mais la légèreté et l’insouciance d’une vie dans un corps en bonne santé et un esprit libre.

Nous avons mieux à faire de la vie que d’en accélérer le rythme.

Gandhi

Plus de temps

C’est un fait, moins d’heure de ménage dans un petit logis. Il est plus facile de mettre le désordre dans un grand appartement que dans un petit. Plus nos maisons sont grandes et plus elles sont remplies, plus elles nous volent de notre temps.

L’une des excuses de notre époque est le manque de temps. Mais qui nous oblige à la passer notre temps à des activité inutiles et asservissantes, si ce n’est nous. Une fois que tout a été aménagé, organisé, décoré dans un petit lieu, que chaque chose à trouver sa place et qu’il n’y a plus rien à faire, il ne reste plus qu’à rêver, lire, écouter, partager… S’enrichir dans des domaines autre que ceux appartenant au monde matériel.

L’homme libre possède le temps, il a le “choix” de le dépenser à sa guise. Plus on possède, plus on a besoin de posséder (ex : plus on a de livres, plus il faudra acheter une nouvelle bibliothèque plus grande / idem pour les vêtements, la vaisselles…). Beaucoup de personnes occupent leur temps avec des choses mais souvent au détriment des contacts humains. Vivre plus simplement, plus modestement, peut libérer de bien des contraintes. Avoir du temps permet de faire chaque chose à fond, de vivre de manière plus authentique.

Plus de vitalité

Bien des personnes passent leur temps, leur vie à travailler pour rembourser l’emprunt de leur maison, puis il faut l’entretenir et l’améliorer jusqu’au jour où l’on réalise qu’elle est trop grande. On se perd dans des tâches inutiles et stériles, à gaspiller son énergie dans tous les sens. Pourtant le logement devrait servir à se refaire une santé, s’évader dans les rêves et l’oisiveté, se reposer. Le rôle d’un intérieur devrait donc être de nourrir cette énergie, de ramener le calme et l’équilibre dans les pensées, les actes, les comportements. Il devrait nous libérer de tous les blocages et nous faire retrouver notre dynamisme, mis à rude épreuves par le monde extérieur. Une maison doit permettre d’entretenir son corps, de nourrir son esprit et de participer à sa longévité. 

Moins de frais

Habiter dans un petit logis allège d’un autre souci, et pas des moindres : le poids des dettes et des dépenses. Une maison achetée à crédit revient beaucoup plus cher que la somme indiqué (Il y aura à payer en plus les intérêts bancaires, impôts, taxes, frais de chauffage, entretien, charge…) Autant de mètres carrés qui ne servent à rien mais que nous payons.

Avez-vous déjà fait le calcul de ce que vous coûtent vos chambres d’amis inoccupés la plupart du temps ? Ces débarras pleins de vieilleries inutiles ? Nos vrais besoins sont plus limités que nous l’imaginons. Il est parfaitement possible de jouir de mille richesses sans avoir beaucoup d’argent ni d’espace. Il suffit de savoir dépenser peu avec style et élégance et de ne posséder que quelques belles choses en les utilisant avec goût et intelligence. Passer de “plus” à “assez”.

Un accès à la propriété plus aisé

Il reste important pour beaucoup d’avoir un toit à soi ou l’on peut se réfugier. L’acquisition d’un toit reste généralement l’investissement le plus important dans une vie. Acheter plus petit facilite l’acquisition. Cela permet également de ne pas vivre au-dessus de ses moyens et parfois même d’économiser. De plus chacun devrait être autonome financièrement, et ce d’abord afin de ne pas “peser” sur l’autre.

Pendant que l’on attend de vivre, la vie passe.

Seneque

Confort et luxe

Le confort d’un habitat, ce n’est pas sa taille mais c’est d’abord le sentiment de sécurité qu’il procure. L’homme tout comme l’animal aime les petits espaces car il aime les limites. Cloisonner un coin de vie pour soi sécurise et réconforte. Le charme d’une maison réside dans son intimité et son atmosphère chaleureuse (petit cottage anglais, refuse).

Si nous n’en demandons pas trop à la vie, si nos désirs rencontrent la réalité, alors se produit cette alchimie magique qu’est le contentement. Le luxe c’est d’abord vivre sereinement avec fluidité et aisance. C’est avoir la faculté d’habiter chaque moment intensément, lentement, sans soucis, sans désirs impossibles.

Plus l’espace est limité, plus l’esprit et illimité. Vivre dans un endroit compact, petit, permet de se concentrer, de ne pas se dissiper, de ne pas s’éparpiller, de ne pas se noyer.

Comment optimiser une surface restreinte

L’agencement de l’espace

Une habitation n’a pas besoin d’être grande pour être belle. Nous avons des besoins vitaux simples : dormir, manger, se laver. Quelques astuces simples comme des fenêtres sans rideaux offre une pièce plus grande, plus lumineuse.

Ce qui compte avant tout c’est l’aisance et la qualité de vie que le logement permet et le soin avec lequel il a été aménagé pour que rien ne manque et que rien ne soit superflu. Ce n’est pas parce qu’une cuisine est grande qu’on y cuisine mieux. Plus la cuisine est petite plus elle est fonctionnelle. Inutile d’avoir une grande chambre également, ont y est généralement assis ou allongé.

Un espace visuellement spacieux en dépit de sa surface 

La beauté repose sur les nécessités, qui sont le résultat d’une économie parfaite. Utilisez la géométrie au lieu de la dépenser. Utilisez le soleil et la lune comme ornements de décoration. L’élément principale, pour obtenir de l’espace est le vide. Offrez à l’œil et l’esprit une respiration, et une mise en valeur des objets.

Les teintes claires rendent un lieu visuellement plus spacieux. Vous pouvez apporter de la chaleur avec des tons “coton”, “lin”, “cendre”. Une seule palette de couleur apporte de l’harmonie et agrandit une pièce. Les couleurs monochromes permettent de voir une pièce dans son ensemble, les couleurs contrastées dérangent l’œil. Eviter également les motifs chargés et les couleurs complémentaires (ex : rouge et vert), contraste visuellement fatiguant.

Mettre en valeur des moulures, des encadrements pour dynamiser l’espace. Si une pièce est atypique exploitez-en le charme. Les luminaires peuvent agrandir une pièce, de plus discrets et tamisés ils apporteront beaucoup de charme. Un miroir reflète l’espace et la lumière, bien positionnée il peut s’agir d’un élément de décor.

La propreté, l’ordre et une bonne odeur sont des éléments essentiels. Un lieu propre et rangé paraît plus spacieux, des vitres propres décuplent l’espace.

Choisissez du mobilier simple, pratique et de petite taille. C’est la capacité de l’œil qui peut rendre extraordinaire le quotidien ordinaire. La beauté d’un objet ne dépend pas de sa valeur marchande. Dans le monde zen, l’espace et le vide ne sont pas inutiles, ils représentent l’infini des possibles. Ils invitent à regarder et écouter le monde environnant. Le vide confère, paix, quiétude à l’âme. L’accumulation n’apporte que l’inertie.

Astuces pour un gain de place

L’importance des rangements dans un petit logement. Ne gardez que les quelques objets qui vous sont indispensable et chers. Tout espaces dans un petit logis doit être précieusement exploité :

  • Les espaces vident : Casiers plats sous un canapé ou sous un lit ; 
  • Mettre à profit les espaces “morts” : portes coulissantes, table à rabats, radiateurs plinthe, écran plasma en office de porte de placard, tablette fixée sous le plan de travail pour se transformer en planche à découper ; 
  • Les objets “déco” peuvent aussi faire office de rangement : coussins sur le canapé rembourrés avec des couvertures non utilisées ;
  • Réduire la taille des objets et chercher des objets multifonctionnels.

Tout doit être organisé de façon à ce que les objets soient rangés là où ils seront utilisés.

Habiter dans plus petit est le meilleur moyen de désencombrer et de prendre un virage minimaliste. Vous êtes obligé par la force de sélectionner avec justesse ce qui sera dans votre logement. Cette démarche permet également d’économiser des sommes importantes, en plus de vous prendre moins de temps pour faire le ménage. N’est-ce pas merveilleux ?

Être Minimaliste, c’est faire le choix d’habiter dans plus petit.

Et vous, seriez-vous prêt à habiter dans un logement plus petit ? Profitez-vous vraiment de l’ensemble de vos mètres carré ?
Vivre heureux dans un petit espace | etre-minimaliste.com
Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *