Dans cet article, je vais vous donner 8 astuces simples et particulièrement efficaces pour moins consommer, exit les achats impulsifs, regrettés et inutiles. Ces astuces reprendront quelques grands concepts clés du minimalisme. Si vous vous demandez encore qu’est-ce que le minimalisme n’hésitez pas à découvrir notre article sur le sujet . Sans plus attendre voici nos 8 astuces.

Astuces 1 | Faire une liste de souhaits, une wish-list

Lister ses envies d’achat permet de s’en détacher mentalement et de les visualiser. Faire une liste de souhaits présente de nombreux avantages :

  • En vous reportant a votre liste, cela vous évitera les achats inutiles, dont vous n’avez pas besoin. Gardez-la à portée de main. C’est plus important qu’il n’y paraît. Si vous le gardez à portée de main, sur votre téléphone ou dans votre sac, vous pouvez vous y référer lorsque vous êtes tenté de faire des achats impulsifs ou si quelque chose d’autre attire votre attention. Comparez ce que vous êtes tenté d’acheter avec ce que vous voulez vraiment. Cette comparaison rapide est généralement tout ce dont j’ai besoin pour me rappeler d’attendre et d’économiser pour l’objet qui en vaut vraiment la peine.
  • Faite régulièrement l’inventaire de votre liste de souhaits. Demandez-vous si vous avez toujours envie de chaque élément de votre liste après quelques jours. Si vous n’avez plus envie d’un des éléments, c’est un bon signe que peut-être un élément n’est peut-être pas aussi prioritaire que vous le pensiez.
  • Faites l’inventaire en termes de coûts de votre liste, comme si vous deviez acheter tout ce qui figure sur la liste. Qu’est-ce que cela vous coûterait ? Je trouve toujours que cette étape est révélatrice et persuasive pour ne pas tout acheter quand on visualise la somme globale.

Astuce 2 | La règle des 30 jours

Pour endiguer vos achats impulsifs, attendez 1 mois avant de faire un achat. Quand vous voulez acheter quelque chose, autre qu’une vraie nécessité (des médicaments ou de la nourriture, par exemple), mettez-le sur une liste (astuce 1), avec la date à laquelle vous l’avez ajouté à la liste. Et faites une règle absolue de ne pas acheter quoi que ce soit pendant au moins 30 jours après l’avoir mis sur la liste. Et tenez-vous-y ! Vous verrez que vous achèterez beaucoup moins avec ce système.

Astuce 3 | Un entrant = un sortant

Si vous devez acheter un objet, un autre doit partir. Nous avons souvent abordé cette astuce dans de précédents articles, et elle reste un basique. En effet se restreindre à garder un nombre limité de possession par catégorie nous oblige à ne posséder que des objets qui nous sont vraiment utiles et que nous aimons beaucoup.

Imaginez que vous possédez déjà 5 robes que vous aimez énormément, si vous respectez cette règle de vous restreindre en termes de quantité cela va sous-entendre vous séparer de l’une de ces 5 robes que vous adoré pour en acheter une nouvelle. Vous revoyez ainsi l’idée d’acheter un nouvel objet si c’est pour vous séparer d’un objet que vous aimez particulièrement.

Vendez avant d’acheter. Là aussi il s’agit d’un principe clé du minimalisme qui nous pousse à contrôler nos possessions et ainsi éviter l’accumulation.

Astuce 4 | Payez comptant

Ne dépensez jamais à crédit. Nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser nos cartes de crédit et malheureusement celles-ci nous éloignent de la réalité de notre solde de compte en banque.  Les cartes de crédit nous font sentir que nous ne payons pas vraiment les choses, du moins pas à l’instant T… Nous sommes donc beaucoup plus enclins à acheter. Sans oublier les incitations additionnelles pour gagner des points, des récompenses etc. en utilisant nos cartes.

La meilleure astuce est de payer comptant, ne faites pas de pronostique ou d’anticipation sur votre budget et ne payez les choses qu’avec l’argent dont vous disposez réellement. Personnellement j’utilise les espèces car elles me permettent de mieux visualiser ce que je dépense. Je retire généralement une somme budget que j’ai déterminer en amont (et que je possède) pour effectuer mon ou mes achats. Cela me permet un meilleur contrôle et m’évite les débordements (plus facile avec une carte de crédit). Ainsi je laisse ma carte de crédit à la maison, il est difficile de dépenser plus avec des poches vides.

Voici également quelques autres astuces de visualisation pour ne pas dépenser plus que l’on ne possède :

  • Calculer la somme en heure de travail, cet argent durement gagné…
  • Imaginez juste le solde de votre compte en banque qui augmente. Ou ce voyage que vous allez pouvoir vous offrir plutôt que l’accumulation d’achat qui vous offre des plaisirs à courts termes.

Astuce 5 | Connaitre ses possessions

Ne vous est-il jamais arrivé d’aller faire du shopping ou des courses et de vous rendre compte une fois le retour à la maison que vous aviez acheté des objets ou vêtements que vous possédiez déjà ? Lorsque l’on fait du shopping on a tendance à racheter ce que l’on a déjà, car le gros problème c’est que l’on ne sait pas ce que l’on a généralement dans son dressing ou ses placards. Connaitre son dressing et ses possessions, nous évite ainsi les achats répétés et inutiles.

N’allez pas dans le centre commercial ou dans toutes autres zones de shopping ou grand magasin pour vous balader et faire du shopping. Allez dans un magasin que si vous savez ce dont vous avez besoin, et ensuite sortez. Très souvent les gens font du shopping, avec une vague idée de ce qu’ils veulent, et se font prendre à acheter bien plus. Ou ils y vont juste pour s’amuser, le prenant comme une forme de loisir, ce loisir finit par coûter cher, et les petits montants peuvent vraiment s’accumuler. Pour vivre avec un petit budget, tenez-vous éloigné des zones de shopping et trouvez d’autres moyens de vous amuser pour dépenser moins.

Pour bien connaitre vos possessions faites des tris réguliers dans votre dressing, de vos livres, de votre cuisine.

Je vous partage également une de mes astuces pour les livres (mon vrai péché mignon). Je fais régulièrement la liste de ma pile à lire (PAL). Je sous-estime généralement l’étendue de tous les livres qu’il me reste à lire, ainsi en me prêtant à l’exercice je ne suis plus enclin à acheter de nouveaux livres, ayant déjà à disposition une belle liste.

Astuce 6 | Évitez de fréquenter vos magasins et sites préférés

Ne vous rajoutez pas de la difficulté ! Évitez donc vos magasins préférés (car que l’on soit honnête) c’est bien là ou vous aurez le plus de probabilité de craquer pour un achat compulsif ! Sérieusement, n’allez pas vous faire souffrir pour rien. Vous aurez dix fois plus de bonheur à y retourner quand vous pourrez y acheter de réels objets dont vous aurez réellement besoin.

Cela s’applique aussi aux achats en ligne… ne surfez plus lors de vos temps libres. Et désabonnez-vous des newsletters et en particulier celles de vos marques préférées. Ne pas laisser entrer la tentation dans ma boite e-mail est de loin ma technique la plus fiable pour éviter les problèmes d’achat en ligne.

Remplacez un passe-temps cher par quelque chose de gratuit … comme une ballade dans un parc, ou bien encore la lecture d’un livre.

Astuce 7  | Ne vous laissez pas influencer par les promotions, les soldes ou les réductions

C’est probablement la raison la plus fréquente pour laquelle nous nous retrouvons avec un placard plein à craquer de vêtements que l’on ne porte jamais ! Demandez-vous si vous achèteriez cet article au prix fort, le voulez-vous vraiment ? Si la réponse est non, n’achetez pas ! Bien sûr, il existe des exceptions, mais pour la plupart, il est préférable de ne pas succomber à la supercherie marketing.

Techniques pour éviter d’être influencé par les réductions/ promotions :

  • Faites les magasins avec une liste définie de ce dont vous avez besoin et respectez-la.
  • Ce n’est pas une affaire si vous n’en avez pas besoin. Essayez de garder cela à l’esprit quand vous êtes tenté par l’achat.

Astuce 8 | Identifiez vos déclencheurs d’achat

Il est intéressant de s’interroger sur les raisons pour lesquelles nous dépensons trop et faisons des achats impulsifs. Il est normal de se laisser aller au plaisir de l’achat, cela libère de la dopamine. La bonne nouvelle est qu’en connaissant ses déclencheurs de shopping nous pouvons les contrecarrer. La connaissance est le pouvoir !

Reconnaître ses déclencheurs d’achat est avant tout un travail de réflexion personnel, mais l’on peut toutefois noter certains déclencheurs communs :

  • Nous sommes des Êtres Humains : Il s’avère donc que le simple fait d’être Humain est une raison suffisante pour être enclin à trop dépenser et à faire des achats impulsifs. Nos cerveaux ont compris que le shopping est un moyen fabuleux de déclencher la libération de la dopamine, un neurotransmetteur qui aide à contrôler les centres de récompense et du plaisir du cerveau. Cette récompense émotionnelle devient enracinée et soudain, c’est une habitude qui ne se lâche pas. Je n’ai pas de suggestions sérieuses sur la façon d’éviter d’être “humain” mais cela aide de savoir ce que votre cerveau fait parfois. Si vous rêvez d’une libération de dopamine, ou d’une démangeaison de faire du shopping, essayez de le reconnaître et de changer votre récompense. Cela pourrait être d’aller courir, une inscription à un cours que vous avez envie d’essayer. Votre cerveau n’est pas aussi infaillible que vous le pensez, orientez le vers un autre chemin moins consumériste.
  • La récompense émotionnelle : Le shopping est une technique de gestion émotionnelle. Nous faisons les magasins pour nous « sentir » mieux, pour se détendre, mais la solution est temporaire. Pour éviter les impulsions d’achat, prévoyez d’autres activités de substitution pour les périodes où vous êtes le plus enclin à faire les magasins. Par exemple, une soirée chez vous avec des amis, un nouveau livre ou encore un bain moussant. Faites quelque chose qui est bon pour vous, allez promener votre chien ou appeler un ami que vous ne voyez pas souvent ou encore préparer un bon repas. 
  • L’ennuie : Peut-être que vous êtes sur votre pause déjeuner ou un dimanche d’hiver dans votre canapé. Où que vous soyez, vous naviguez et vous tombez sur des articles savoureux qui sautent si facilement dans votre panier virtuel. Et oups il est déjà trop tard… Essayez de combler l’ennuie par une autre activité comme essayer de faire une marche rapide pour vous concentrer sur autre chose ou lire un bon livre. 
  • Pour le plaisir : Le shopping peut être une excellente façon de passer du temps, de revigorer vos sens et de faire circuler votre créativité. Il y a du frisson en imaginant la possession de nouveaux objets ou en anticipant la première fois que vous aurez l’occasion de porter une nouvelle tenue. Mais quand ça commence à prendre le dessus sur vos émotions, votre temps ou votre argent, pas tellement. Trouvez d’autres façons de vous amuser. Pourquoi ne pas faire du shopping dans votre placard ? Retirez tout et commencez à essayer. Vous serez surpris de trouver quelques perles cachées et c’est un excellent moyen de faire le tri.
  • Pour remplir un vide : Le pire déclencheur et il peut se déguiser brillamment. Lorsque nous ressentons un manque de confiance ou de contrôle dans nos vies, nous cherchons des moyens de pacifier ces sentiments. Problème avec notre apparence, manque d’estime de soi que nous essayons de compenser en achetant des vêtements ou le dernier sac à la mode par exemple. Lorsque nous sentons que nous n’avons aucun contrôle sur les événements de la vie, nous pouvons acheter des choses pour avoir l’impression que nous avons un mot à dire sur ce qui se passe. Faites une pause pour essayer d’identifier les vraies raisons de vouloir acheter plus de choses. Essayez de ne pas acheter pendant une semaine ou même un mois. Tenez un journal sur la façon dont vous vous sentez et prenez des notes sur les moments où vous êtes particulièrement enclin à acheter. Mieux se connaître permet de faire de meilleurs choix. Essayez de renforcer votre confiance avec une nouvelle compétence par exemple plutôt que par un achat. 

Pour conclure cet article voici ma liste de questions que je me pose avant de faire chaque nouvel achat :

  • Est-ce que cela correspond à mon style personnel, mon mode de vie ?
  • Puis-je me le permettre ? Ai-je la somme nécessaire pour acheter cet objet ?  
  • Est-ce que j’ai quelque chose d’autre comme ça ? Un objet similaire ?  
  • Cet objet aura-t-il une réelle plus-value dans ma vie ?  
  • Est-ce que j’achète cet objet par besoin ? Par envie ? Ou pour combler un manque, une peur ?  
  • L’entretien de cet objet sera-t-il trop contraignant ? 
  • S’il s’agit d’un article en promotion pourriez-vous acheter cet article au prix fort ?

A la suite de ce questionnement, il est fort probable que votre décision d’achat sera plus claire pour vous.

Être Minimaliste, c’est opter pour une consommation moins consumériste et plus raisonnée.

Et vous, avez-vous des astuces pour moins consommer ?
Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *