7 livres pour commencer le minimalisme

7 livres pour commencer le minimalisme

Vous êtes nombreux à m’avoir demandé des idées de lectures pour vous initier au minimalisme. J’avais donc envie de vous partager les 7 lectures qui m’ont le plus apporté sur le minimalisme.

Au-delà des blogs et autres sources d’informations, lire des livres permet d’aller plus loin, d’approfondir davantage le sujet selon moi.

Ces livres m’ont aidé à mieux appréhender et comprendre le minimalisme. Ils m’ont également aidé à passer à l’action et à m’améliorer dans la démarche.

Je distingue deux catégories dans les livres que je vais vous présenter :

👉 Les pratico-pratiques avec des livres centrés sur le désencombrement avec :

  • La Magie du rangement de Marie Kondō
  • Le bonheur est dans le peu de Francine JAY
  • L’art de l’essentiel de Dominique Loreau

👉 Les philosophiques et conceptuels avec :

  • L’essentiel et rien d’autre de  Fumio Sasaki 
  • Minimalisme : Un Autre Regard de The Minimalists
  • Zéro déchet de Béa Johnson
  • Vers la sobriété heureuse de Pierre RABHI

👉 La Magie du rangement de Marie Kondō

Quiconque s’intéresse au minimalisme et au rangement a déjà entendu parlé de Marie Kondo et de son livre bestseller “La magie du rangement”. Marie Kondo est une Japonaise, consultante en rangement. Au cours des années et de ses expériences, elle a développé une méthode “KonMari” qu’elle explique dans son livre.

Il s’agit du premier livre que j’ai lu sur le minimalisme et le désencombrement. J’ai eu un véritable déclic à l’époque. J’ai toujours été du genre maniaque à aimer les espaces épurés et donc à passer mon temps à ranger, nettoyer, classer, organiser. J’ai réellement découvert et compris le sens du minimalisme à la lecture de ce livre. J’ai compris que le plus important n’était pas tant les méthodes de rangement ou d’organisation, mais plutôt le nombre de nos possessions à ranger. Prendre conscience de la source du problème (nos possessions) et s’attaquer à celles-ci a été un réel déclic. Ne plus chercher à perdre du temps et de l’argent à investir dans des systèmes de rangement ou de l’espace supplémentaire pour cacher ses affaires, mais à réduire leur nombre.

Même si je ne suis pas d’accord avec l’ensemble de la méthode, ce livre reste pour moi une référence en désencombrement et reste très motivant. Marie Kondo nous incite à nous poser les bonnes questions, sur les objets que l’on garde, ce qu’ils nous rappellent, ce que l’on attend d’eux. Je vous le recommande si souhaitez un déclic.

👉 Le bonheur est dans le peu de Francine Jay

Francine Jay est une Américaine, coach en désencombrement. Le livre est constitué de quatre parties bien distinctes.

Dans la 1re partie, intitulée « La philosophie du minimalisme » Francine Jay a choisi de nous rappeler ce qu’est la philosophie minimaliste. Elle nous explique en quoi posséder moins c’est vivre plus. Elle invite le lecteur à axer son existence sur l’être et non sur l’avoir.

Dans la deuxième partie, elle expose sa propre méthode de désencombrement, la méthode “STREAMLINE” dont elle détaille chaque étape. C’est une méthode très efficace en 10 points pour désencombrer votre maison. Elle est facile à retenir, car chaque lettre représente une étape du processus.

  • S comme Se réinventer
  • T comme Trier
  • R comme Raison d’être de chaque objet
  • E comme Écrin pour chaque chose
  • A comme Aérer les surface
  • M comme rangement par Modules
  • L comme mettre des Limites
  • I comme In and Out – Un entrant = Un sortant
  • N comme Nettoyer les espaces
  • E comme Entretien au quotidien

Dans la 3e partie, elle donne des précisions pour appliquer sa méthode pièce par pièce avec les spécificités pour désencombrer chacune de celles-ci.

Enfin, la dernière et 4e partie propose au lecteur de revenir à une approche plus globale du minimalisme. Elle explique comment appliquer le minimalisme à ses habitudes de consommation. Elle aborde également la façon d’appréhender les affaires de ceux qui vivent avec nous et conclut sur les bénéfices qu’un mode de vie minimaliste peut avoir pour la planète.

Si le désencombrement vous intéresse spécifiquement, je vous recommande ce livre !

Le livre est très pédagogique, Francine Jay nous accompagne pas à pas dans le tri, pièce par pièce. Elle donne les questions à se poser.

👉 L’art de l’essentiel de Dominique Loreau

Dominique Loreau, est une Française expatriée au Japon depuis plus de 30 ans. De ce fait, son expérience et sa vision sont très influencées par la culture nippone et la notion zen. Si vous vous intéressez au minimalisme, vous avez très certainement entendu parler d’elle.

À travers ce livre, elle nous explique comment désencombrer ce qui est inutile et superflu dans notre maison pour devenir plus calme, plus libre et avoir plus d’énergie, de temps et d’argent à consacrer aux choses essentielles.

Dans la 1re partie, elle nous cite les bénéfices du désencombrement, que ce soit sur notre mentale, sur notre intérieur, sur notre quotidien ou bien encore pour notre bonheur.

Dans la 2e partie, elle nous prépare au désencombrement, elle nous parle des prises de conscience, de notre nécessité de nous questionner sur notre rapport aux objets.

Dans la 3e partie, elle nous invite à passer à l’action. Elle aborde les techniques à adopter pour désencombrer efficacement les différentes pièces de son logement, les diverses catégories d’objets. Elle donne également des astuces pour ne pas réencombrer et faire les meilleurs choix possibles en termes de consommation.

Je vous le recommande si vous souhaitez désencombrer, il s’agit d’un livre pratique pour vous mettre à faire du tri immédiatement.

👉 L’essentiel et rien d’autre de  Fumio Sasaki

Fumio Sasaki est un Japonais. Son livre retrace son histoire personnelle, et son cheminement de maximaliste à minimaliste.

Fumio Sasaki était un éditeur peu épanoui dans sa vie. Célibataire, il buvait énormément d’alcool, passait ses soirées à jouer à des jeux vidéo. Fumio Sasaki était un maximaliste qui conservait tout dans son 30 m² : une grande bibliothèque des appareils photo à collectionner, une chambre noire pour développer ses photos ! Après une prise de conscience, face à son manque de contrôle sur sa propre vie, il décide de se délester de ses objets. Cheminement qu’il nous partage à travers ce livre.

Il donne plein de conseils pour appliquer le minimalisme dans sa vie quotidienne. Il parle des bienfaits du minimalisme qu’il a observés.

Ce que j’ai le plus apprécié dans son livre, ce sont ses réflexions face aux regards des autres et nos possessions. Il explique qu’il avait plus besoin du regard et de l’approbation des autres, que les objets eux-mêmes. Il cite notamment l’exemple de sa bibliothèque qu’il explique très bien dans son livre.

Il retrace son expérience dans sa globalité, et l’impact du minimalisme dans les différents domaines de sa vie. Il explique également très bien, les croyances que l’on peut avoir quand on n’est pas minimaliste, avec notamment le rapport au vide.

Il y a beaucoup de citations. Au début du livre, il présente des photos de différents minimalistes. En passant du célibataire au couple avec enfants, ou bien encore au globe-trotter. C’est très inspirant.

La 3e partie du livre, répertorie 55 conseils pour désencombrer et auxquels on ne pense pas forcément.

Ce que j’ai beaucoup apprécié dans son livre, c’est l’auteur ne nous force pas à prendre une certaine direction, en présentant une méthode type. Il nous dit que chacun peut être minimaliste à sa manière, qu’il n’y a pas de règle définie. Que le plus important n’est pas d’avoir une TV ou non par exemple, mais d’identifier si cela nous apporte de la valeur ou non.

👉 Minimalisme : Un Autre Regard de The Minimalists

Joshua Fields Millburn et Ryan Nicodemus sont deux Américains extrêmement inspirants. Ils forment aujourd’hui le duo d’auteurs, podcasters et coachs de vie The Minimalists. Ils nous partagent leurs aventures vers une vie plus simple ayant plus de sens.

À travers ce livre, ils mettent en lumière nos rapports aux autres et aux objets en nous invitant à nous poser les bonnes questions. Et retenir seulement ce qui a du sens pour nous.

Joshua et Ryan sont deux anciens cadres supérieurs d’une grosse boite dans les télécoms. Ils ont commencé des stagiaires pour monter progressivement les échelons, en se tuant à la tâche, au travail. Leur but était de se faire beaucoup d’argent, car ils sont issus tous les deux d’un environnement familial compliqué et pauvre. Pour eux la solution au bonheur, c’était gagner beaucoup d’argent. Et selon eux, pour gagner suffisamment d’argent, il fallait donc travailler énormément.

Au fil des années et suite au décès de la mère de Joshua et à l’échec de leur mariage pour eux deux, ils se sont rendu compte que ce n’était pas l’agent et le travail qui étaient le plus important, mais la vie autour, les relations, la santé.

C’est d’abord Joshua qui s’est initié au minimalisme, il a commencé à se renseigner pour vivre une vie plus simple. Sur les conseils d’un ami, il a commencé à documenter sa démarche sous la forme d’un blog. Ryan, voyant les effets positifs sur la vie de Joshua, décida de le suivre et d’expérimenter également le minimalisme. Il réalisa notamment une « packing party« . Si vous souhaitez en savoir plus vous pouvez lire cet article « 5 méthodes pour désencombrer sa maison« .

Joshua et Ryan ne donnent pas de méthode pour désencombrer. Leur démarche se situe dans le partage de valeurs en nous invitant à identifier ce qui est vraiment important et qui donne du sens à nos vies.

Ce livre est très inspirant, il permet de comprendre leur cheminement et l’impact de nos possessions sur nos vies.

👉 Zéro déchet de Béa Johnson

Béa Johnson est une Française expatriée aux États-Unis. Elle y vit avec son mari et ses deux enfants. Pionnière dans le zéro déchet, elle nous explique comment elle et sa famille ont maintenu leur style de vie tout en ne produisant quasiment aucun déchet. Elle a réduit les déchets non recyclables de sa famille à un bocal pour une année.

Le livre parle de zéro déchet, mais également de minimalisme. Elle explique ses prises de conscience sur sa consommation, et comment le minimalisme est venu à elle suite à un déménagement.

Son livre est le concentré de son expérience. Elle nous donne des centaines d’astuces faciles pour une vie respectueuse de l’environnement qui même pour les plus occupés d’entre nous, sont simples à appliquer à base de minimalisme. On y retrouve également de nombreux conseils pour désencombrer sa maison. Il y a de nombreuses listes et recettes zéro déchet.

Je vous conseille ce livre uniquement si vous êtes déjà avancé dans la démarche et la réflexion du minimalisme et du zéro déchet et que vous recherchez des solutions spécifiques.

Il s’agit d’un livre plus difficile d’accès, car toutes les informations sont données pêle-mêle.

👉 Vers la sobriété heureuse de Pierre Rabhi

Pierre Rabhi, est un agriculteur et philosophe comme il le dit lui-même. Fondateur du mouvement Colibris, vous avez sans doute déjà entendu parler de lui au travers de ses différentes citations ou conférences.

Dans cet ouvrage en partie autobiographique, Pierre Rabhi témoigne du parcours qui l’a amené à la « sobriété heureuse ». Au fil, des expériences de sa vie se sont imposé à Pierre Rabhi une évidence : seul le choix de la modération de nos besoins et désirs, le choix d’une sobriété libératrice et volontairement consentie, permet notre bonheur. La sobriété est une simplicité volontaire et une absence d’ornement superflu.

Pierre Rabhi a fait le choix avec sa femme de s’installer en Ardèche, pour y acheter une parcelle et y vivre en autosuffisance. Il est passé par plusieurs étapes comme se former à l’agriculture. Ce qu’il veut s’est retrouvé des valeurs essentielles, qui lui permettent de vivre en communion avec son environnement. Valeurs qu’il nous partage à travers son récit.

Il nous parle du progrès, sous ces différents aspects. Sans y être contre, il nous montre combien l’industrialisation nous a amené à une certaines régressions des sens. Avec notamment notre rapport au temps, aux horaires, aux cadences (issus du Taylorisme). Il parle aussi du numérique, qui finalement ne resserre pas les liens. Dans un monde connecté ou les gens n’ont plus rien à se dire. Il parle aussi de notre surconsommation et de ses dérives.

Je vous recommande là aussi ce livre. Il s’agit d’un essai de 130 pages, très accessible. On y apprend que si chacun fait ne serait-ce qu’un peu, nous pouvons arriver à de grandes choses. Il s’agit d’un livre optimiste et bienveillant, qui nous apprend à ralentir.

As-tu lu ces différents livres ? As-tu d’autres lectures à recommander sur le minimalisme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *